img info@aktis.fr
Blog
16th Août

2013

Une opération fréquente et efficace : l’aération à lames

J’attire votre attention sur cette opération qui, reproduite régulièrement, apporte une vitalité certaine à vos pelouses.

Motte-pelouse JLG-Aktis

L’aération à lames consiste à inciser le sol pour permettre la pénétration de l’air, de l’eau et améliorer les échanges gazeux nécessaires à la vie du gazon et cela sans extraction de matière.

Les objectifs que nous recherchons sont de donner de la souplesse au sol, de favoriser le développement des micro-organismes et de faciliter l’infiltration des eaux de pluie.

Vous pouvez pratiquer l’aération à lame toute l’année, sauf en période de fortes chaleurs ou de grand froid. La fréquence optimale est de pratiquer un passage par semaine.

Je vous invite à prendre connaissance des bonnes pratiques de l’aération à lames.

Pour réaliser ces travaux, nous utilisons des appareils munis de couteaux ou de lames triangulaires qui pénètrent dans le sol sans extraire de matière, à une profondeur de 8 à 15 cm.

Avant  de passer l’aérateur à lames vous devez :

–       bien réparer la pelouse après une ou plusieurs rencontres sportives,

–       passer la tondeuse en ramassant les déchets de tonte,

–       Attention : marquer les arroseurs, électrovannes et autres repères,

–       et surveiller l’état du sol, il doit être souple, humide mais non saturé d’eau.

La bonne pratique du travail vous demandera de :

–       bien vérifier la profondeur d’incision, entre 8 et 15 cm et plus si vous utilisez un aérateur à couteaux,

–       bien réguler l’avancement du tracteur à une vitesse moyenne et constante pour éviter les arrachements,

–       bien alterner les sens de passage mais ne jamais croiser le même jour sous peine de voir la pelouse s’arracher sous l’action des crampons.

Vous verrez comment ces travaux, quand ils sont bien réalisés, donnent de bon résultats, à savoir, un enracinement optimal pour une bonne résistance aux piétinements, une augmentation de la densité de la couverture gazonnée et une souplesse du sol.

Partager :

4

Commentaires

Benjamin

2014-10-16 16:56:03 Répondre

Est ce que aérer a un impact sur les vers de terre?

Vincent Maujonnet
Vincent Maujonnet

2017-12-23 00:02:23 Répondre

Suite à un récent commentaire de Math que je remercie, je précise avec cette réponse :

L’aération à lames est primordiale pour la plante. Elle favorise la pénétration de l’air, de l’eau et des éléments nutritifs jusqu’aux racines du gazon.
Le sol étant plus oxygéné, elle favorise la vie microbienne et participe à une meilleure décomposition de la matière organique.
Les vers de terre sont souvent dans les premiers centimètres, souvent pourvus de matières organiques en excès, favorisant l’apparition de turricules en surface en période humide.
L’aération par elle-même n’a pas d’impact direct sur l’élimination des vers de terre.
Vincent

wallon

2019-01-31 11:07:15 Répondre

bonjour, avez vous un conseil pour limiter l apparition des turricules de vers de terre c’est un problème majeur sur beaucoup de terrains merci

    Vincent Maujonnet
    Vincent Maujonnet

    2019-02-01 20:04:33 Répondre

    Bonjour,
    L’aération du sol limite quelque peu l’apparition les vers de terre.
    Pour la période hivernale et pluvieuse, ceux-ci se réveillent et forment de nombreux amas de turricules.
    Malheureusement, il n’y a pas grand chose d’efficace pour enrayer ce phénomène à cette période.
    Un apport d’engrais organique de type TOURTEAU DE MAHUA peux être réalisé sur la pelouse à la dose de 250 kgs/ha, précédé d’une perforation aiguilles et suivi de fortes précipitations 15 mm environ.
    Un léger sablage, si le terrain porte les passages d’engins peut éviter que les terrains ne soient trop collants.
    Bonne continuation!

Laisser un commentaire