img info@aktis.fr
Blog
20th Juin

2020

A nouveau une belle pelouse !

En cette période de reprise pour nous les jardiniers, rien de particulier à vous signaler si ce n’est compléter et illustrer l’article de mai sur l’anticipation de la réfection des pelouses.

Il était opportun de saisir cette fenêtre de 3 semaines supplémentaires pour cette réfection.

Sur ce substrat en TERRAFFOOT, mâche fer et pouzzolane, les travaux réalisés sont :

  • le 12 mai : tonte très rase,
  • le 12 mai : défeutrage en croisé,
  • le 13 mai : griffage,
  • le 13 mai : décompactage avec des broches de 12 mm de diamètre,
  • le 14 mai : semis avec 170 kgs de gazon COMPO SEEDS mélange de RGA et de Pâturin des prés.

Le 14 juin, nous avons retrouvé un couvert végétal très homogène et très dense.
Il est maintenant tondu avec des petites tondeuses à conducteur marchand, fertilisé avec des engrais à action lente associé a du BACILLIUS.
Afin de conserver l’efficacité des travaux réalisés à l’intersaison, il sera mis en place dès la semaine prochaine, un protocole de lutte contre la prolifération de pâturin annuel avec de l’ATTRAXOR, à la dose de 625 grs/ha en juin et septembre.
Voila comment obtenir et conserver de belles pelouses !

Partager :

2

Commentaires

lourdez

2020-07-16 16:50:36 Répondre

j’ai des petits champignons et beaucoup de taches comme brulées…
Ce gazon en plaques à été posé en novembre et depuis 1 mois je le vois mal évolué…que faire, scarifier?ce n’est pas le moment..remettre de la semence il fait trop chaud !
Je suis à Cannes tel 0612415199 merci

    Vincent Maujonnet
    Vincent Maujonnet

    2020-07-17 11:47:32 Répondre

    Bonjour ,
    En cette période estivale , il est important de prendre soin des pelouses.
    Pour ce qui est des champignons, cela peut être dû à un manque d’aération du sol, ce qui réduit quelque peu son activité et un excès d’humidité.
    Pour les taches dites « brulées » c’est une attaque de maladie cryptogamique , soit de la fusariose estivale, soit de la pyriculariose, soit du pythium.
    La dernière est la plus dangereuse pour la pelouse.
    Il faut relever un peu le niveau de coupe, maitriser l’arrosage et envisager certainement un traitement fongique pour enrayer la maladie avec un produit systémique de type INSIGNIA ou similaire.
    Toutefois contrôler l’homogénéité de l’arrosage, contrôler l’humidité des taches et, au matin, observer sur la rosée la couleur du mycélium (blanc, rose ou gris).
    Voici les premières informations ; sans photo, il m’est difficile de faire un diagnostic précis de ce phénomène.
    Restant à votre écoute,
    Amicalement,
    Vincent

Laisser un commentaire